John Brunner, Le Creuset du Temps.

Les histoires d’extra-terrestres ont toujours quelque chose d’artificiel, comme si l’auteur avait délibérément choisi une manière de pouvoir raconter n’importe quoi. D’une certaine façon, on peut dire que tous les auteurs choisissent une manière de pouvoir raconter n’importe quoi – après tout, depuis la fin du néoclassicisme, l’art s’est détaché de l’objet qu’il cherche à représenter et il n’y a pas de raison que cela ne touche pas la littérature.

Le problème avec les aventures qui se passent sur d’autres mondes, c’est qu’on en vient à penser un peu trop facilement, et un peu trop consciemment, que c’est n’importe quoi. Tout l’art consiste à exprimer ce qu’on veut – n’importe quoi – sans que cela ne transparaisse. Ou alors, pas trop brutalement.

Bref, le Creuset du Temps a cette particularité de proposer une réflexion sur le temps long, c’est-à-dire sur ces évolutions qui paraissent infimes et qui, au bout du compte, changent complètement la situation. On a l’habitude de lire une aventure qui débute à A avec le héros X et qui finit à B, avec le même X et si possible Y qui serait tombée dans son lit dans le même laps de temps.

Chaque chapitre du livre offre une petite aventure, qui ne serait pas vraiment intéressante si elle n’était pas lue avec les autres. Ce qui fait la force du récit, c’est justement la traversée dans le temps que tout le roman propose. Une civilisation végétale cherche à se sortir de la situation dans laquelle le hasard l’a fourrée, c’est-à-dire sur le chemin d’un champs d’astéroïdes. On l’accompagne depuis ses premières découvertes, au fil des siècles, jusqu’à ce qu’elle parvienne à se rendre compte que ce qui se passe vraiment autour d’elle.

De John Brunner, j’ai préféré Tous à Zanzibar – peut-être parce qu’il était plus humain. Mais j’aime sa maîtrise du récit, et le cours qu’il donne au temps long.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :