Résonnance

Je suis en train de monter le scénario d’une autre nouvelle. Elle se situe dans le continuum de la précédente que j’ai écrite, Pour quelques fibres de plus. C’est la première fois que je passe autant de temps à élaborer un scénario, étape-par-étape, et j’espère que ça va me faciliter la tâche au moment de raconter l’histoire.

Bon, là-dessus au moins, tous les auteurs sont d’accord: il faut préparer, critiquer, préparer encore, et surtout critiquer encore plus. Après ça, l’histoire est enfin prête pour un premier jet approximatif. Il existe quelques bons coins pour la science-fiction en général et le cyberpunk en particulier, comme cybRpunk ou writesf.com. La Science Fiction and Fantasy Writers of America propose aussi pas mal de bonne aides, dont un petit lexique écrit par Bruce Sterling lui-même.

C’est toujours amusant de voir comment les historiens de l’art arrivent à décaper les tableaux de maîtres pour y retrouver les couches d’essais qui ont précédé la version qu’on expose dans le musée. Ça me rappelle une exposition sur Bloch que j’ai vue à Rotterdam, presque entièrement composée de petits croquis faits au crayon. Bloch aurait fait un bon auteur de bédé, d’ailleurs.

Pour revenir à l’histoire, elle se déroule à Bahia, évidemment. J’aimerais parvenir à créer un cyberpunk latino, c’est-à-dire un contexte identique aux histoires qui se déroulent généralement aux États-Unis ou au Japon. Je n’y connais d’ailleurs que deux exceptions: Tous à Zanzibar, de John Brunner et L’Âge de Diamant, de Neal Stephenson. Et maintenant que j’y pense, en voici un troisième: Les Mailles du Réseau, de Bruce Sterling. Bon, d’accord, on pourrait éventuellement ranger Babylon Babies, de Maurice G. Dantec, dans la même catégorie. Mais une chose est sûre, le Nord global y reste toujours la reférence majeure.

À ma petite échelle, le Brésil du futur se morcelle en petites communautés féodales, dominées par des élites qui ont les moyens de s’ouvrir les yeux sur le monde, et qui – bien entendu – s’en réservent le privilège. Autour d’elles, d’immenses consortiums globaux, et un État qui cherche à refonder son pouvoir. Au coeur de l’une de ces communautés, deux vies entrent en résonnance sans jamais se croiser.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :